Liste pour le portage d'applications IPhone


Le portage de votre application ou de votre jeu iPhone vers une nouvelle plate-forme, en l'occurrence la plate-forme netbook en pleine explosion, est une expérience passionnante et même jubilatoire. Sans compter que vous pouvez rapidement faire de l'argent avec votre code et atteindre un plus large public. Il existe d'énormes quantités d'informations sur comment se lancer avec le SDK ATOM et les exemples de code, dont la lecture s’avérera profitable avant de s'embarquer dans l'aventure du portage. Le présent article s'adresse à ceux qui disposent de peu de temps ou qui veulent juste procéder à un contrôle rapide avant de se lancer dans le portage de leur application sur le netbook. Alors, munissez-vous de votre stylo virtuel et vérifiez que vous êtes bien prêt à passer à la boutique AppUp.

  • Préparez l'environnement de développement. La première des choses à faire est de vous créer un environnement de développement acceptable. Un tel environnement consiste en : • Windows XP ou Windows 7 • Visual Studio 2008 • le SDK Intel Atom • une solution de virtualisation/une image virtuelle clean d'OS * facultatif. Les systèmes d’exploitation ci-dessus sont actuellement pris en charge par Intel pour une utilisation du client AppUp. Comme vous allez tester en local sur la machine de développement avant d'envoyer des invitations à des tests bêta (une fonctionnalité commode du programme de développeurs ATOM), vous voudrez exécuter l'un de ces systèmes d'exploitation. Visual Studio 2008 est actuellement l'IDE de choix pour les développeurs ATOM et il est supporté par Intel (Visual Studio 2005 ne fonctionnera pas). Si vous ne disposiez pas de cet outil, vous avez la ressource de télécharger la version d'évaluation de 90 jours de Microsoft. Il suffit d'acheter la licence appropriée pour transformer cette version d'évaluation en version complète sans avoir à la désinstaller. Vérifiez que vous avez bien téléchargé la dernière version du SDK ATOM. Les règles à observer pour la validation spécifient en effet que, pour pouvoir réussir la validation, votre application doit utiliser la version la plus récente du SDK ATOM. En plus, Intel ne cesse d'améliorer continuellement les fonctionnalités du SDK. Qui ne voudrait en pas profiter ? Si vous avez téléchargé le SDK, il y a de cela quelques semaines, n'hésitez pas à aller vérifier s'il n'existe pas une version plus récente avant de commencer. Vous noterez que le netbook n'est pas mentionné comme indispensable pour votre environnement de développement. Cela est dû à l'émulateur ATOM (ATDS) qui est téléchargé avec le SDK ATOM. Alors qu'il est évident que disposer d'un netbook physique pour tester votre application est avantageux, le fait de ne pas en avoir un ne nuira en rien à votre développement. Si vous choisissez de faire l'acquisition d'un netbook pour vos tests, n'importe quelle marque et modèle feront l'affaire du moment qu'ils soient équipés d'un processeur ATOM. Beaucoup de développeurs utilisent une machine virtualisée pour leurs tests. L'avantage est la possibilité de réinitialiser l'environnement pour des tests consécutifs. Cela ouvre également la possibilité d'effectuer des tests sur plusieurs systèmes d'exploitation, avec un matériel limité, afin de jauger les performances de l'application.



  • Vérifiez et assurez le code source. Cela peut sembler aller de soi, mais plus d'un développeur iPhone s'est fait avoir en réalisant que la version de la classe X enregistrée dans le référentiel du code source par le développeur Y n'était pas la plus récente. Vérifiez donc que le code source que vous utilisez est bien à jour. Et, pendant que nous y sommes, si vous ne disposez pas d'une espèce de référentiel de code, je vous invite instamment à en définir un avant de vous lancer dans le portage. Pouvoir revenir à une version antérieure peut s'avérer capital, spécialement si plusieurs développeurs travaillent sur votre portage.



  • Respectez les licences des tierces parties tout comme nous attendons des utilisateurs qu'ils respectent nos contrats de licence, nous sommes liés par les licences fournies par les bibliothèques ou les composants de tierces parties que nous utilisons dans notre application ATOM. Dans certains cas, des bibliothèques spécifiques pour l'iPhone ont une contrepartie PC ; dans d'autres, vous pouvez être amené à intégrer une nouvelle bibliothèque. Dans tous les cas, examinez soigneusement chaque licence pour être sûr d'être conforme. Si vous avez des questions concernant les licences, n'hésitez pas à demander ; cela ne peut jamais faire de mal. Un email ou un coup de fil rapide au fournisseur de la bibliothèque ou du composant dissiperont toute confusion et préviendront d'éventuelles pénalités ultérieures. N'oubliez pas non plus d'honorer les licences code source libre. Il existe des dizaines de formats de licences code source libre, dont chacun avec son lot de restrictions et/ou d'exigences spéciales. Certains exigent qu'il soit fait référence à l'auteur dans l'application compilée. Si l'une de ces exigences s'avère inacceptable, il est encore temps de chercher un autre moyen de fournir la fonctionnalité requise.



  • Résolvez les différences de matériel, c'est fondamental pour le potentiel du portage de vos applications iPhone. Examinez objectivement tous les composants matériels utilisés par votre application sur l'iPhone, le mieux étant de faire une liste rapide : Interactions tactiles multipoint, caméra, accéléromètres, GPS et Bluetooth, pour ne citer qu'eux. Ces composants matériels (ou leurs équivalents) existent-ils sur le netbook ? Il y a toutes les chances que oui, sous une forme ou sous une autre. Par exemple, l'on pourra utiliser les services de géolocalisation à la place du GPS. À supposer que ce soit une possibilité, avez-vous besoin de fournir l'origine du composant d'une tierce partie ? En quoi l'utilisation de votre application sera-t-elle affectée par le fait de ne pas avoir d'accéléromètres ? Voilà le type de questions à vous poser dès à présent, sans attendre d'être en plein milieu du développement. La plupart (sinon la totalité) des différences de matériel peuvent être palliées d'une manière ou d'une autre. Et il y a toujours la formidable ressource de poser ce type de question à la communauté des développeurs ATOM. Une recherche rapide sur le forum des développeurs peut donner la réponse. Mais, dans tous les cas, n'hésitez pas à poser votre question pour voir ce que d'autres ont fait dans une situation semblable.



  • Saisissez l'opportunité. Au contraire du portage vers des appareils mobiles, le portage à partir d'appareils mobiles offre une opportunité unique de profiter de la richesse des ressources disponibles sur la plate-forme netbook. Essayez ce simple exercice : sortez votre iPhone et votre netbook (avec, au besoin, un ordinateur portable pour jouer le rôle d'intermédiaire). Exécutez votre application iPhone et placez votre iPhone à côté de votre netbook. Demandez-vous si un portage direct sera suffisant. Dans un premier temps, quelques-uns d'entre nous seront tentés de répondre par l'affirmative. Mais, en y réfléchissant de plus près, vous allez vous demander ce que pourrait faire de plus une application iPhone disposant de plus d'espace de bureau, de puissance de traitement ou des autres avantages distinctifs apportés par le portage sur le netbook. La plupart d'entre nous vont découvrir un certain nombre de choses à changer dans notre application si la chance nous en était donnée. Eh bien, le moment est venu de saisir cette chance : en développant l'interface utilisateur et en portant l'application, vous pouvez choisir d'exploiter d'autres fonctionnalités intéressantes offertes par les netbooks. Bien sûr, il vous faudra sans doute procéder à une analyse des coûts pour évaluer si cela vaut la peine de vous investir dans des développements supplémentaires au lieu d'un simple portage direct. Peu de choses peuvent rapporter gros. Ainsi, une mise à jour rapide de l'interface utilisateur pourra vous valoir un nombre incalculable de clients supplémentaires dans la boutique AppUp.



  • Maintenir la coopération autour du code. De nos jours, nombreux sont les développeurs qui ciblent plusieurs plates-formes pour leur application ou leur jeu. Pendant le portage, la version de production de l'iPhone peut être amenée à changer. Tenir au courant de ces changements tous les membres de l'équipe ne coûte pas grand chose au regard de la réussite escomptée pour le portage. L'une des possibilités serait de geler provisoirement le code en interdisant tout ajout au projet pendant un nombre x de semaines. Si ce n'est pas possible (et bien souvent cela ne l'est pas), nous pouvons nous tourner vers le référentiel du code pour rester à jour avec les changements. Des soumissions dans ce référentiel, bien commentées et effectuées par ceux qui travaillent sur le projet iPhone, aideront ceux qui effectuent le portage sur le netbook.



  • Savoir où s'adresser pour se faire aider. Il arrive que les problèmes de portage soient frustrants et fastidieux à résoudre. Le moyen de pallier à cela est de savoir où s'adresser pour se faire aider. Le programme pour développeur Intel regorge de ressources intellectuelles. En plus de la documentation qui accompagne le SDK ATOM, il existe d'autres ressources qui vous aideront dans votre portage!

Einzelheiten zur Compiler-Optimierung finden Sie in unserem Optimierungshinweis.