Transformer vos tablettes en véritables consoles de salon

De nombreux utilisateurs se servent majoritairement de leurs tablettes pour jouer. Il suffit de parcourir les classements des applications les plus téléchargées pour se rendre compte à quel point le jeu vidéo est roi. Le tactile a permis aux développeurs de créer des applications avec une prise en main extrêmement aisée. Cette simplicité a séduit la même audience que la Wii et de nos jours, quasiment tout le monde joue sur tablette. Certains développeurs sur console de salon se demandent même si leur audience ne risque pas de se résumer aux joueurs les plus férus. Je pense qu’ils ont raison de s’inquiéter car non seulement les tablettes leur ont pris leur audience grand public mais elles risquent aussi de leur prendre un peu de leur identité. Il est devenu possible de facilement transformer sa tablette en véritable console de salon.

Comment opérer cette transformation

Il y a deux éléments principaux qui caractérisent une console de salon : les manettes et le grand écran. Grace au support Bluetooth, il est maintenant possible de connecter des manettes à sa tablette. Quant à l’affichage sur grand écran, certains appareils sont équipés d’une sortie HDMI. Il suffit donc d’un simple câble pour se connecter au téléviseur. De plus, les technologies Miracast et WiDi (AirPlay sur iOS) permettent de transmettre l’affichage d’une tablette sur un téléviseur compatible via un signal Wi-Fi (donc sans fil). Il est aussi possible de se procurer des petits boitiers à connecter sur le téléviseur si celui-ci n’est pas compatible Miracast ou WiDi.

Créer pour le tactile

Le problème de notre console-tablette est que l’immense majorité des jeux actuels sont conçus pour une interaction tactile. Malheureusement, la plupart de ceux-ci seront donc injouables sur grand écran. C’est principalement le cas des jeux qui nécessitent de toucher précisément certains objets avec le doigt. L’affichage sur grand écran ne sert absolument à rien puisque le joueur devra regarder l’écran de la tablette avant chaque interaction. De plus, il est fort probable que ces jeux ne puissent jamais supporter la gestion avec manette (interface bien trop éloigné du design originel). C’est par exemple le cas de Smiley’s Pop (match3) ou d’Anka (jeu d’aventure point & click) deux de nos jeux sur tablette.

Anka et Smiley's Pop, deux jeux incompatibles.

Utiliser la tablette comme une manette

Heureusement, de nombreux jeux tactiles sont tout à fait jouables sur grand écran. C’est le cas des nombreux jeux d’arcade qui utilisent des manettes analogiques virtuelles. Non seulement l’utilisation du téléviseur ne gêne en rien la jouabilité, mais au contraire, elle l’améliore puisque le jeu n’est plus obstrué par les doigts des joueurs.

Il existe aussi d’autres types d’interaction tactile qui supportent très bien le grand écran. C’est le cas notamment des gestuelles qui n’ont pas besoin de partir d’un endroit précis. Nous développons d’ailleurs en ce moment un jeu qui utilise ce genre d’interaction.

Pour déplacer notre personnage, il suffit de faire glisser son doigt de gauche à droite (ou vice versa). Un simple clic rapide fait tourner les blocs sur eux même. Finalement, un geste du bas vers le haut permet de lancer les blocs sur l’aire de jeu. Chacun de ces gestes doit être produit à l’intérieur de la zone du joueur, mais cette zone est suffisamment large pour ne pas avoir besoin de regarder la tablette quand nous jouons.

Finalement, tous les jeux qui utilisent principalement le gyroscope comme moyen de contrôle seront eux aussi parfaitement jouables. L’immersion dans le jeu sera même améliorée puisque l’écran du téléviseur reste fixe. Ce qui n’est pas le cas de la tablette qui parfois peut prendre une inclinaison gênante pour la visibilité.

Manettes Bluetooth

Encore très peu de développeurs sur mobile gèrent les manettes Bluetooth mais cela ne devrait pas durer. Il semble évident que dans un futur proche, nous allons trouver de plus en plus de jeux mobiles qui les supportent. Ces manettes sont assez récentes et il faut bien évidement un temps de latence avant que les développeurs ne s’y intéressent. Certes, cela nécessite un peu plus de travail que la seule gestion tactile, mais si cette option est gérée depuis le début du développement, cela ne rajoute finalement que très peu d’investissement. En ce qui concerne Ovogame, nous ne nous posons plus de question. Notre prochain jeu mobile supportera une interface 100% pilotable par manette en plus de la gestion tactile. Cela en vaut la peine, car la gestion des manettes sera rentabilisée de plusieurs façons.

Tous nos jeux tournent sur trois plateformes mobiles : Android, iOS, BB10. Ces trois plateformes supportent la gestion des manettes Bluetooth, donc l’investissement initial est répercuté sur ces trois environnements (ce qui représentent plus de 80% du marché).

Il existe déjà quelques micro-consoles Android : OUYA, Shield ainsi que quelques autres déjà annoncées. Sans aucun changement, la version Android de notre jeu fonctionne déjà parfaitement sur OUYA (puisqu’il est en mode paysage et supporte les manettes). Il existe de grosses rumeurs sur la sortie probable d’autres micro-consoles Android par Amazon et Google. Il est évident que dans un futur proche, il y aura un vrai marché des micro-consoles et grâce à la compatibilité Android, il n’y aura que peu de travail pour y accéder.

D’autres perspectives s’ouvrent aux créateurs de jeux avec Microsoft et Sony qui désirent attirer les indépendants sur leurs nouvelles consoles (sans oublier Valve avec la Steam-Box). Cela fait donc beaucoup d’opportunité pour les développeurs qui auront des jeux contrôlables par manette. C’est pour cela que nous pensons que les plateformes mobiles vont-elles aussi en profiter grâce aux portages de jeux console sur mobile.

Miracast-WiDi

Le WiDi permet d’afficher l’écran des tablettes sur un téléviseur via un signal Wi-Fi. Cela a des avantages mais aussi des inconvénients. Pour jouer, un câble HDMI peut être gênant s’il est trop court ou s’il empêche une manipulation aisée de la tablette. Une connexion sans fil est alors plus appréciable.  Par contre, la qualité vidéo n’est pas aussi bonne que celle qui transite par un câble HDMI. L’image est tout d’abords compressée, ce qui peut faire apparaitre quelques artefacts. De plus, il arrive que le signal subisse des microcoupures de temps en temps, ce qui peut être désagréable.

L’une des spécificités intéressantes du WiDi est qu’il permet d’avoir deux écrans avec des affichages différents : l’écran affiché sur le téléviseur n’est pas forcément le même que celui de la tablette. Par exemple, nous pourrions avoir l’aire de jeu qui s’affiche sur le grand écran alors que la tablette affiche un tableau de bords. Cela ouvre de nouvelles perspectives en termes de jouabilité, un peu comme celles que permette la Wii U avec sa nouvelle manette-tablette.

Conclusion

Les tablettes n’ont pas fini de bouleverser le monde du jeu vidéo. Le rapprochement entre celles-ci et les consoles de salon devrait profiter à tous. Les joueurs y trouveront leur compte avec une nouvelle utilisation de leur tablette et les développeurs mobiles pourront encore élargir (à moindre frais) la diffusion de leurs jeux mobiles sur console.

Para obter informações mais completas sobre otimizações do compilador, consulte nosso aviso de otimização.